Wisniak A, Baysson H , Pullen N , Nehme M Pennacchio F, Zaballa ME, Guessous I, Stringhini S* and the Specchio-COVID19 study group.
COVID-19 Vaccination acceptance in the canton of Geneva: A Cross-Sectional Population-Based Study, Swiss Med Wkly. 2021; Dec 14;151:w30080.  doi: 10.4414/smw.2021.w30080doi:10.4414/SMW.2021.w30080.

Résumé:

Objectifs : Cette étude visait à évaluer l'acceptation de la vaccination COVID-19 ainsi que ses déterminants sociodémographiques et cliniques, trois mois après le lancement du programme de vaccination à Genève, en Suisse.

Méthodes: Entre le 17 mars et le 1er avril 2021, un auto-questionnaire en ligne a été proposé via la plateforme Specchio-COVID19 à toutes les personnes âgées de 18 ans et plus participant à l’une des études de séroprévalence à Genève, Suisse. Des questions ont été posées sur l’acceptation de la vaccination COVID-19, les motifs d'acceptation ou de refus et attitudes à l'égard de la vaccination en général. Les données démographiques (âge, sexe, éducation, revenus, statut professionnel, conditions de vie) et les caractéristiques liées à la santé (avoir une maladie chronique, diagnostic de COVID-19, statut tabagique) ont été évaluées lors de l'inclusion dans la cohorte (décembre 2020). L'acceptation globale de la vaccination a été standardisée en fonction de la répartition de l'âge, du sexe et de l'éducation dans la population genevoise.

Résultats: Au total, 4067 participants (taux de réponse de 77,4%) ont répondu à l'enquête entre le 17 mars et le 1er Avril 2021. L'âge moyen des répondants était de 53,3 ans et 56,0 % étaient des femmes. Au moment de l'enquête, 17,2 % des répondants avaient déjà été vaccinés avec au moins une dose ou avaient pris rendez-vous pour se faire vacciner. En outre, 58,5% de personnes non vaccinées avaient l’intention de le faire. L'acceptation globale de la vaccination COVID-19 standardisée en fonction de l'âge, du sexe et du niveau d'éducation de la population genevoise était de 71,8%, avec un taux d’acceptation plus élevé chez les hommes comparativement aux femmes, chez les adultes plus âgés par rapport aux adultes plus jeunes, chez les personnes à revenu élevé par rapport à celles à faible revenu et parmi les participants vivant dans les zones urbaines et semi-urbaines par rapport à ceux vivant dans les zones rurales.

Discussion

Bien que notre étude fasse état d’une acceptation de 75,7% de la vaccination COVID-19, des disparités sociodémographiques notables ont été mise en évidence. Ces données seront utiles pour guider les actions de santé publique en ciblant les populations hésitantes lors de l'élaboration de stratégies de communication en santé.

Lien vers l'article en anglais